• Les sites touristiques

    Retour

    bandeauportailci2.jpg

    Sites touristiques et Tourisme d’affairesLES SITES TOURISTIQUES

    La Côte d’Ivoire regroupe 19 régions qui regorgent d’énormes potentialités dans différents types de tourismes.La Région du Bas-Sassandra

    sassandra_p3_1.jpg
    Située au sud-ouest de la Côte d’Ivoire cette région abrite le second port du pays et des villes comme Grand-Béréby, San-Pedro et Sassandra. Ces villes offrent toutes les possibilités de sports nautiques et lacustres.

    La Région de l’Agnéby
    Encore appelée pays ” Abé “, cette région dont la principale ville est Agboville, est très riche sur le plan culturel avec ces vieilles maisons coloniales et son église des années 30.

    La Région du Haut-Sassandra
    Elle a pour capitale Daloa et elle possède un centre artisanale très intéressant. A Gbétitapéa, on trouve les singes sacrés et à Vavoua, le musée des traditions.

    La Région des Lacs

    grandlahou3.jpg
    Elle abrite la capitale politique (Yamoussoukro) de la Côte d’Ivoire depuis 1983. C’est le lieu le plus indiqué pour un tourisme religieux, thématique, sportif et de congrès.
    A Yamoussoukro, on trouve :
    La Basilique Notre Dame de la Paix,

    8493360_m.jpg
    La Fondation Félix Houphouet Boigny avec son auditorium de 4000 places,
    Le lac aux crocodiles,

    L’hôtel le Président avec son terrain de golf à 18 trous.

    La Région des Lagunes
    C’est la région qui a offert le premier port ivoirien sur le golf de Guinée. Sa capitale, Abidjan est devenue l’une des plus belles villes d’Afrique. On peut y pratiquer toutes les formes de tourismes. Dans cette région on trouve des villes comme : Abidjan : Avec ses quartiers composites, les uns modernes, les autres anciens, lui confèrent un attrait tout particulier, à la fois étonnant et attachant.

    Bingerville : Construite en hauteur et dominant la lagune ébrié, cette ville est une véritable cité-jardin.

    Outre le Palais du gouverneur et le Musée Charles Combes, on peut voir aussi le jardin botanique qui offre un spectacle très beau, rien qu’à l’image de la Cathédrale de bambous.Grand-Lahou : A l’ouest du littoral, cette ville est propice au tourisme écologique et balnéaire.
    Confort et harmonie avec le site, détente et activités diverses restent le dénominateur commun des installations exceptionnelles de Grand-Lahou à proximité d’un littoral idyllique.Jacqueville : Ancien comptoir du peuple lagunaire ” Alladian “, cette ville tire sa richesse de la commercialisation du bois d’ébène, de l’huile de palme et notamment de l’ivoire.
    A l’ouest de la ville se trouve le plus grand et le plus beau village lacustres de toute la Côte d’Ivoire.

    La Région de la Marahoué

    elephant.jpg
    Avec son parc national de la Marahoué (100.000 hectares) où vit une faune variée, cette région offre un tourisme écologique puis un tourisme thématique très riche avec la danse du Zaouli.

    La Région des 18 Montagnes

    cases-cote-d-ivoire-1265121120-1149947.jpg
    A l’ouest de la Côte d’Ivoire, dans les hauteurs clémentes, le monde envoûtant des peuples Dan et Wè a investi une nature grandiose. Carrefour du pays Dan, Man, la ville aux 18 montages, repose dans un écrin de bosquets de bambous, de points d’eau et de cascades.C’est là qu’on emprunte de surprenants ponts de lianes dont la fabrication en une nuit reste encore de nos jours un mystère. A Gouessesso, lieu de mosaïque culturelle on découvre des chasseurs ” initiés ” et protégés par des masques spéciaux qui sont accompagnés de leur musiciens.

    La Région du Moyen Comoé
    Sa capitale est Abengourou où se trouve la très célèbre résidence du gouverneur Binger ainsi que le musée d’arts traditionnels. C’est pendant la fête annuelle des ignames que la ville retrouve son faste du passé.

    La Région du Sud-Comoé
    Cette région regorge d’énormes potentialités en tourisme balnéaire et culturel avec Aboisso qui vous invite à emprunter la fameuse route caravanière Bassam-Kong. Passage obligé de cette aventure, Krindjabo, siège du Royaume vous accueille dans la pure tradition AKAN.Assinie, petit village situé à une heure d’Abidjan, à l’est du littoral. Il bénéficie d’un environnement privilégié avec ses longues plages de sable fin. Grand-Bassam, première capitale de la Côte d’Ivoire, est une ville très ancienne, constituée de vieille maisons coloniales. Station balnéaire très cotée et lieu privilégié de villégiature des abidjanais, elle possède un musée national du costume et un carnaval (l’Abissa ).

    La Région du Sud-Comoé
    Située au nord de la Côte d’Ivoire, la région du peuple Sénoufo a pour capitale Korhogo qui rassemble de nombreux artisans. Ils possèdent beaucoup de richesses artisanales qui s’exercent dans tous les domaines :
    - poterie,
    - tissage,
    - sculpture,
    - forge.

    img261-arch.jpg

    On trouve aussi de belles mosquées anciennes, résultat des nombreuses invasions malinké musulmans.

    La Région du Sud-Comoé
    Située au centre de la Côte d’Ivoire, cette région a pour capitale Bouaké (véritable marché agricole) qui la deuxième ville du pays. Réputée pour son carnaval, la ville de Bouaké offre beaucoup d’autres curiosités :
    - le marché,
    - la cathédrale,
    - les mosquées et
    - de nombreux ateliers d’artisans.

    L’originalité et la qualité des potières de la ville de Katiola dénotent d’une maîtrise et d’une connaissance de l’art céramique de la population.

    La Région du Worodougou
    Dans cette région hérissée de pittoresques dômes granitiques ayant pour capitale Séguéla, on peut visiter les gisements de diamants de Tababouko et de Bobo ainsi que les mosquées anciennes de Mankono.

    La Région du Zanzan
    Au nord-est de la Côte d’Ivoire, limitée par le Ghana et le Burkina-Faso, cette région est le pays des Lobis (peuple de la Côte d’Ivoire). Les Lobis sont des chasseurs aux flèches empoisonnées, peuple très attaché à ses traditions ancestrales, peu ouvert à la modernisation. Au sein de cette région nous avons :
    - le parc national de la Comoé, le plus important par sa superficie (1.115.000 ha et 500 km de pistes carrossables) mais aussi par la diversité de sa faune,
    - les potières de Motiamo,
    - les crocodiles et les singes sacrés de Torossaguehi,
    - la rivière aux poissons sacrés avec son python ” APPAPÊ ” à Krebio-Domiambra,
    - la mosquée et le doigt du chef venant de la Mecque de Bondo-Dioula,
    - les poissons sacrés Sapia.

    LE TOURISME D’AFFAIRES

    Excellente destination congrès, la Côte d ‘Ivoire dispose de nombreux équipements de conférence tant à Abidjan qu’à Yamoussoukro. Elle présente plusieurs atouts qui en font la meilleure destination ouest africaine pour les congrès et les séminaires :
    des infrastructures hôtelières de classe internationale,

    un réseau de communications des plus modernes avec :
    - l’un des meilleurs réseaux routiers de la sous-région avec 68.000 km dont 6.000 km de routes bitumées, 638 km de voies ferrées du nord au sud du pays,
    - deux grands ports, un réseau aérien classé catégorie A avec trois aéroport de classes internationales (Abidjan, Bouaké, Yamoussoukro),
    - les télécommunications couvrent l’essentiel des grandes agglomérations du pays, téléphone fixe, téléphone mobile, radio, télévision, fax, télex , Internet ;
    - des équipements de traduction simultanée en plusieurs langues,
    - des infrastructures sanitaires de haut niveau technologique.

    La Côte d’Ivoire dispose entre autre de l’auditorium du Palais des Congrès d’Abidjan de 2800 places et de celui de la Fondation Internationale Félix Houphouet Boigny de Yamoussoukro de 4000 places. Le Palais de la Culture d’Abidjan présente de bonnes possibilités. De plus, de nombreuses salles sont disponibles dans les hôtels de haute catégorie et complètent cette offre diverse et variée. Par ailleurs, la Côte d’Ivoire dispose de plusieurs produits d’appel :
    - le Salon International des loisirs et du tourisme d’Abidjan (SITLA) qui s’est tenu pour la première fois en novembre 1998,
    - le festival Mondial des Afro-Musiques, le salon de l’industrie ivoirienne (SALI) et beaucoup d’autres.